portrait guillaume

Guillaume Gardette

Qui suis-je ?

pexels-karolina-grabowska-4210906
pexels-canva-studio-3153207
Desert
pexels-fauxels-3228685-p
Cooperation
DSC08273

La question est plutôt d'où je parle ?

Pour aller à l'essentiel

Accompagnateur Formateur depuis 2015, je suis aussi médiateur, facilitateur et fondateur de « A la Bonne’heur ».

Je m’inspire de nombreux modèles que j'ai étudié et expérimenté comme ; la CNV (avec Thomas d’Ansembourg), le modèle Majeur Mineur Equivalence, la régulation des conflits et des émotions (avec l’ATCC institut, la Fève, le théâtre forum, …), de nombreuses techniques favorisant l’intelligence collective, la coopération active et la gouvernance collaborative (avec l’UDN, et la Gouvernance Intégrative…), et aussi de nombreux outils pour l'accompagnement à la Transition des personnes (la visualisation guidée, les 7 étapes du changement...) et des groupes (Le rêve créateur, la raison d'être...). Autant d'outils que j'ai pratiqué assidûment au cours des 9 années passées à l’Arche de Saint Antoine.

Aujourd'hui j'ai à coeur de partager au plus grand nombre mes découvertes et mettre au service mes expériences singulières pour contribuer à un avenir désirable.

Je peux me définir aujourd'hui comme

un être en Transition.

"Quand je regarde le Monde avec ma raison je désespère,

quand je le regarde avec le coeur je m'enthousiasme."

Ma première vie

Je suis né dans une famille de commerçant en région lyonnaise. Tout petit j'ai côtoyé une grande diversité de personnes et j'ai appris à m'adapter, voire à me sur-adapté, parfois à mes dépend. J'étais un enfant curieux, aventurier, imaginatif, souvent chef de bande. Les relations en famille été régulièrement tendues et insécurisantes pour moi, et malgré toute leur bonne volonté mes parents n'avaient pas les clés pour faire et agir autrement, ils ont "appris sur le tas" comme ils disent. A l'adolescence nous avons déménagés et je me suis retrouvé dans un village et un collège complètement inconnus. Cela a été douloureux, je suis devenu solitaire, bouc-émissaire, dépressif, introspectif et il m'a fallut plusieurs années pour trouver un chemin vers la résilience.

Mon début de parcours professionnel est classique ; Bac S, études de Sciences économiques et de gestion à Lyon 2, puis 2 années en alternance pour devenir Ingénieur d'affaires en informatique industrielle dans une PME grenobloise où je reste 2 années supplémentaires. A 23 ans je suis un jeune cadre dynamique à la routine bien huilée et au cadre de vie bien sécurisé. Le souci c'est que je me sens complètement coupé de mes émotions et que j'ai l'impression de fonctionner comme un ordinateur. Heureusement je décide d'écouter deux intuitions. La première faire du théâtre et la deuxième voyager. En 2000 je m'inscris à deux cours de théâtre, dont un cours de clown avec Alain Bertrand à Grenoble et je renoue avec le sensible. En 2001, je fais un voyage fondateur au Togo, Afrique de l'Ouest, qui bouleverse ma vie et la vision que j'en ai.

A 25 ans, je sort officiellement des sentiers battus, je quitte mon travail, mon logement et mon avenir tout tracé pour l'aventure de la Transition.


Mes vies suivantes

Elles sont faites de voyages, de rencontres, de formations et d'engagements. Plusieurs voyages en Afrique du Nord et de l'Ouest ont abouti en 2003 à la création de l'association Villageois du Monde pour le développement durable et le voyage solidaire au Togo.

Une rencontre avec le monde Alternatif à Montpellier (Attac, Larzac 2003), tout en renforçant mes expériences théâtrales. Puis à Chambéry où je participe activement à des associations écocitoyennes dont la Mandragore, pour laquelle je co-coordonne le premier Eco'festiv' en 2006.  Puis en 2007 je participe à la formation longue de l'ASDER sur l'écoconstruction et les énergies renouvelables et en 2008 je lance mon activité de conseil en énergie au sein de la coopérative d'entrepreneurs Oxalis.

Je m'engage en 2008 et je suis élu au conseil municipal de mon village en Savoie et je siège au Parc Naturel Régional (PNR) des Bauges. En 2009 je suis embauché en tant que chargé de mission énergie climat au PNR du Haut-Jura. J'anime un des premiers Plan Climat Energie Territorial rural de France, avec une démarche citoyenne participative et inclusive, qui est validé dans l'enthousiasme en mars 2012 avec plus de 250 actions sur le territoire. Mais ce n'est pas suffisent pour moi, je cherche à aller plus loin, à la rencontre des pionniers du monde de Demain (film qui ne sortira qu'en 2015).


Aller plus loin... vers le monde de Demain

Entre 2010 et 2012 je découvre l'Habitat Participatif et je visite de nombreux projets inspirants comme Le Hameau de Buis en Ardèche, Ecoravie en Drôme et l'Arche de Saint Antoine en Isère.

En septembre 2012, je m'installe, avec ma famille, à l'Arche de Saint Antoine pour y suivre la formation longue de la Fève. Pendant 2 années je déconstruis et reconstruis ma relation à moi et aux autres avec, entre autre la CNV et le modèle Majeur Mineur Equivalence, je change ma vision et ma pratique du pouvoir et des conflits, avec l'ATCC institut, je collectionne les outils d'intelligences collectives et de gouvernance partagée comme le leadership participatif, la Sociocratie, l'Holacratie avec l'UDN et GI et j'expérimente différents outils et pratiques pour l'accompagnement à la Transition des personnes et des groupes. J'apprend aussi à prendre soin de moi avec la pratique du Yoga, de la méditation et l'initiation au Reiki.evidemment

Pendant 9 années je vais ancrer ces savoirs faire et savoirs être dans ma vie quotidienne au sein de la communauté de l'Arche de Saint Antoine en prenant diverses responsabilité dont la présidence de l'association Fève de 2019 à 2022.

Transmettre, former, initier...une vocation

J'ai toujours eu à coeur de partager ce que je découvrais, ce qui me faisait du bien et me semblait utile aux autres.

Depuis 2015 j'ai commencé à accompagner et à former des personnes et des groupes pour des relations plus ajustées, des coopération plus actives et des transitions plus souhaitables.

En 2021 j'ai senti l'appel à faire plus dans ce domaine et j'ai fait le choix de quitter la communauté pour m'investir pleinement dans la société afin d'y partager mon savoir et mettre au service mes expériences singulières.

Depuis fin 2021 j'ai fondé A la Bonne'heur pour continuer à oeuvrer activement à la transformation que je souhaite voir advenir dans ce Monde, avec un nouveau rôle, celui d'accompagnateur formateur.


Faire de mes fragilités des appuis

Après tout ce parcours je connais mieux mes fragilités. J'en ai de nombreuses mais j'ai découvert que je peux  les assumer pour mieux vivre avec.

C'est pourquoi je vous partage mes limites orthographiques et grammaticales, que vous avez peut-être déjà découvertes. Je souffre de dysorthographie depuis tout petit mais j'ai découvert ce mot seulement à l'âge de 38 ans. J'ai beaucoup subit ce trouble, via de nombreux jugements, j'en ai eu honte et je me suis régulièrement limité dans mes ambitions à cause de lui. Aujourd'hui je l'assume et je ne cherche pas à être parfait. Je sais que cela irritera la lecture de certain(e)s mais je vous promet que je fais de mon mieux pour limiter les "fautes" seulement voilà, je suis incapable de toutes les supprimer. Evidemment j'accepte volontier l'aide qui m'est proposé, mais je n'ai pas toujours un expert orthographique sous la main et le correcteur d'orthographe est régulièrement dépassé. Je vous présente par avance mes excuses pour ces accrocs à notre belle langue, si difficile à apprivoiser.